Évitez la sortie de route de vos projets de stockage; prévoyez de diversifier vos sources de revenus

Décembre, 2018

Dans ce dernier blog, Everoze partenaire Siobhan Green montre pourquoi le souci de flexibilité devrait être au cœur des projets de stockage en France métropolitaine.

La course est lancée et de nombreux développeurs se positionnent pour être parmi les premiers à mettre en service des projets de stockage par batteries en métropole. Mais le risque existe de ne pas pérenniser son modèle de développement en ne considérant que les revenus qui sont attirants aujourd’hui. Voici comment définir votre stratégie de diversification.

Bonne nouvelle ! Le travail réalisé par RTE au cours de l’année écoulée pour ouvrir les marchés de réserve au stockage porte ses fruits. Le stockage d’énergie en France métropolitaine est en train de décoller, avec des annonces de la part de Neoen  et de NW Energy ces dernières semaines concernant des projets en construction et un important pipeline de projets à venir.

Il n’est pas surprenant que ces projets se concentrent sur la fourniture de réserve primaire pour la régulation de fréquence. La rémunération élevée de ce service et son utilisation relativement rare sont idéales pour des batteries. Avec ce type de projet, les développeurs savent qu’il existe un risque en termes de valeur et de disponibilité des contrats de réserve primaires. Toutefois, lors de la conception et de la passation des marchés, ils peuvent être amenés – parfois sans même s’en rendre compte – à prendre des décisions qui ne permettent pas de diversifier les sources de revenus, alors que c’est un point essentiel pour assurer la viabilité financière à long terme de ces projets.

Laissez-nous vous expliquer …

Comme le « revenue stack » sera probablement redéfini au cours de la vie d’un projet, la flexibilité est une nécessité

Avant d’aller plus loin, commençons par définir quelques termes-clés.

Le « Revenue Stack » : l’addition de différentes sources de flux financiers (revenus). Dans la plupart des régions du monde, il est nécessaire de combiner différentes sources de revenus pour disposer d’un projet viable. Actuellement, le « revenue stack » le plus attirant pour les projets de stockage en France métropolitaine est de combiner les revenus liés à la réserve primaire avec ceux du marché de capacité.

Flexibilité : dans ce contexte, il s’agit de la capacité d’un projet de passer rapidement et facilement d’une combinaison de revenus (« revenue stack ») à une autre. Il y a de nombreuses raisons de modifier le « revenue stack » d’un projet car tous les revenus sont soumis aux aléas du marché et de la réglementation. Un projet qui peut passer rapidement d’un « revenue stack » à un autre peut profiter des nouvelles sources de revenus qui pourraient apparaître à l’avenir.

Par exemple, un développeur peut dire : « Si le prix de la réserve primaire s’effondre dans quelques années, nous allons fournir de la réserve secondaire ». Or, personne ne peut prédire la valeur de la réserve primaire dans 5 ans, et encore moins pendant toute la durée de vie d’un projet, qui est autour de 15 ans. Il est donc possible – voire probable – qu’une ou plusieurs redéfinitions complètes du « revenue stack »  soient menées sur la durée de vie d’un projet.

Le risque existe que les décisions prises au moment de boucler le plan de financement du projet empêchent une redéfinition future du « revenue stack »

Par leurs interventions en tant que conseillers techniques et commerciaux sur des projets de stockage dans des marchés géographiques variés, les équipes d’Everoze constatent que les développeurs se retrouvent souvent pris au piège de décisions qui les empêchent de faire évoluer ultérieurement leurs « revenue stacks ».

Voici trois exemples de situations-pièges :

1.      Une conception initiale qui ne permet pas l’extension future du projet, par exemple en omettant de conserver des espaces disponibles sur site, en choisissant pour le système une configuration rigide rendant complexe l’intégration de nouvelles batteries, ou en choisissant d’enterrer les câbles et de rendre ainsi le câblage plus difficile à modifier en cas de besoin. Le choix d’un système flexible peut exiger un investissement initial un peu plus important mais permet aussi d’éviter par la suite des coûts prohibitifs pour augmenter la capacité, et donc de limiter les services que pourrait fournir le système.

2.      Des conditions de garantie restrictives : les fabricants de batteries offrent des garanties de capacité basées sur l’utilisation prévue de la batterie. Ces garanties pourraient donc être compromises si la batterie devait être utilisée différemment.

3.      Une répartition peu claire des bénéfices et des risques entre les parties prenantes : ceci est particulièrement vrai des projets sur les sites de consommation où le partage des revenus n’est souvent défini que pour un seul type de « revenue stack » possible. Ceci crée un risque élevé de voir disparaitre la rentabilité du projet pour une des parties impliquées dans le projet en cas de changement du marché ou de la réglementation des sources de revenus.

Ces situations peuvent avoir de graves répercussions sur les projets. Sans planification préalable, les opérateurs de stockage peuvent être prisonniers de leur « revenue stack » initial alors même que l’intérêt de cette solution s’amenuise.

La solution: oser imaginer un futur différent

Alors, comment éviter ces pièges ? La seule solution est de les anticiper.

Vous aurez besoin de vos meilleurs collaborateurs, commerciaux, techniques et juridiques. Vous aurez besoin de personnes qui se focalisent sur la recherche de solutions et pas sur la définition des problèmes.

Listez avec cette équipe de choc l’ensemble des services que votre unité de stockage pourrait fournir de manière réaliste tout au long de la durée de vie de votre projet. Ensemble, explorez comment vous pouvez (tout en restant rentable) laisser la porte ouverte à ces services dans la conception de votre site et vos engagements contractuels. Le diable est dans les détails. Notre expérience nous amène à conclure qu’il n’existe pas de solution d’avenir «parfaite».

Et si cette stratégie signifie que vous perdez un mois ou deux sur la réalisation de vos projets ? Ainsi soit-il ! N’est-ce pas un moindre mal, si cela pouvait permettre de valoriser votre projet sur toute sa durée de vie ?

C’est notre point de vue – et comme toujours, nous sommes impatients d’échanger avec vous sur ce sujet et de répondre à vos attentes. N’hésitez pas à nous contacter !

RELATED

Avoid this storage revenue car crash – Plan for optionality

In the race for early mover advantage, there’s a risk that storage developers fail to futureproof their business model, leaving them locked into a single revenue stack. Get your gameplan ready now.

Read More >

Everoze launches ‘Batteries: Beyond the Spin’ report on digital inertia

New report authored by Everoze finds battery-based energy storage could deliver significant savings for Irish and Northern Irish electricity system with ‘digital inertia’

Read More >

So you’ve built your battery project – now what?

With >400MWh battery projects due to come online in the UK in the next 18 months alone, it’s time to plan how to track whether these projects are performing.

Read More >